Réservé aux abonnés

L’illettrisme, un fléau bien réel

Un romand sur six ne maîtrise pas l’écriture. L’association Lire et Ecrire tente d’y remédier avec une gamme de cours et de formations.
24 oct. 2016, 23:08
/ Màj. le 25 oct. 2016 à 00:01
DATA_ART_10597573

maxime maillard

mmaillard@lacote.ch

Remplir un formulaire administratif, déchiffrer un mode d’emploi, aider son enfant à faire ses devoirs, accéder à la culture: comment y parvenir sans savoir lire et écrire? Même si nos expériences semblent toujours plus médiatisées par les images, que la culture visuelle met à rude épreuve le support textuel, ces savoir-faire restent incontournables.

«Les technologies de l’information ont même rendu leur usage encore plus nécessaire», estime Catherine Mussini, formatrice depuis dix ans au sein de la section La Côte de l’Association Lire et Ecrire. Active dans d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois