Le "Forel", premier sous-marin scientifique du Léman

Mardi, dans le cadre de notre série consacrée à l'étude du Léman, zoom sur le submersible construit par Jacques Piccard à la fin des années 70.
18 juil. 2016, 17:02
/ Màj. le 18 juil. 2016 à 17:03
Le "Forel" est actuellement exposé dans les locaux de la Maison de la Rivière, à Tolochenaz.

Quoi de plus indispensable qu’un sous-marin pour sonder les profondeurs du Léman? On se souvient des deux submersibles russes, Mir 1 et Mir 2, qui les avaient sillonnées pour le compte de l’EPFL durant l’été 2011. Mais le plus connu de tous reste sans aucun doute le «F.A.-Forel».

Considéré comme le premier sous-marin à vocation scientifique du Léman, ce mésoscaphe conçu par Jacques Piccard (1922-2008) et son équipe d’ingénieurs détient la palme du nombre de plongées avec ses 4000 missions exploratoires, dont plus de la moitié dans le Léman.

Une véritable épopée scientifique, en somme, qui s’est étalée sur près de trente ans, permettant de nombreuses avancées dans les domaines de la biologie, de la physique et des sciences sociales. Une véritable révolution technique également. Car, avant l’apparition de l’engin, les chercheurs attirés par les abysses lémaniques n’avaient d’autre choix que de draguer les grandes profondeurs depuis le pont d’un simple bateau.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions payantes du mardi.

par Antoine Guenot