Réservé aux abonnés

Le septième ciel grâce à Gilles

Le Trio «Coup d’Soleil» rend hommage au chansonnier et poète Jean Villard-Gilles.
06 oct. 2016, 23:48 / Màj. le 07 oct. 2016 à 00:01
DATA_ART_10546148

A l’origine, le duo n’était que masculin, puis le féminin s’est fait une petite place entre André Borboën, ténor, et Bernard Ducret, baryton, en la personne de la pianiste Françoise Idzerda. Logique en somme pour une formation qui se fait appeler Trio «Coup d’Soleil» du nom du cabaret Au Coup de Soleil, créé à Lausanne en 1940 par Edith Burger et Jean Villard-Gilles en tant que lieu de résistance par la chanson.

Admirateurs inconditionnels du chansonnier et poète vaudois, André Borboën et Bernard Ducret, à l’origine du duo qui s’est fait ensuite trio, ont souhaité transmettre «toute la subtilit...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois