Les jeunes d'Aubonne, Gimel et Etoy enchaînent les petits jobs afin de financer un voyage humanitaire.

Depuis un an, les centres des jeunes d’Aubonne, Gimel et Etoy récoltent des fonds dans le but de s’envoler pour le Népal durant deux semaine au mois d’octobre.
13 juin 2017, 17:14
/ Màj. le 13 juin 2017 à 17:20
Pour aider à financer leur voyage solidaire, Marjorie Theintz, Maelle Gyger, Cilia Schneider et Léa Capt ont vendu des pâtisseries lors du dernier marché de Noël à Aubonne.

Dix-neuf jeunes des centres d'Aubonne, Gimel et Etoy auront pour mission d’égayer la quotidien au sein de deux orphelinats népalais durant quinze jours. Une collaboration qui n’en est pas à son coup d’essai: «Les trois centres ont fait un premier voyage solidaire au Burkina Faso en 2013 afin d’aider à la construction d’un école. L’idée est de mener à bien un projet tous les quatre ans et de se rendre, à terme, sur les cinq continents», explique Grégoire Borboën, responsable du centre des jeunes de Gimel.

«Cette fois, le choix du Népal fut une évidence.» En effet, suite à la série de séismes qui a frappé le pays en avril 2015, les jeunes ont été choqué des images véhiculées par les médias. «En voyant des logements et des écoles détruites, ils nous ont approché pour nous dire qu’ils souhaitaient s’y rendre», continue-t-il. La destination en tête, reste l’éternelle question financement. «Notre budget étant de 60 000 francs, nous avons déjà atteint les 45 000 francs en une année.»

Découvrez l'article dans son intégralité dans nos éditions print et numérique de mercredi 14 juin.

par Sophie Zuber