Morges: des centaines de praticiens de la Méthode Vittoz en visite

Le Morgien Rogez Vittoz (1863-1925) a mis au point une méthode pour travailler sur ses idées noires et ainsi améliorer son quotidien.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Pierre Glardon utilise divers matériaux faire travailler ses patients selon la Méthode Vittoz.

Des centaines de thérapeutes et psychothérapeutes praticiens de la Méthode Vittoz se retrouvent demain à Morges pour fêter les 150 ans de l'inventeur de cette technique. Cette dernière permet de régler divers problèmes par une approche psychosensorielle en se basant sur les cinq sens.

Suite à un accident de santé, Roger Vittoz, qui a étudié à l’Université de Lausanne et Genève, découvre qu’il est possible de «travailler ses idées noires», explique Pierre Glardon, praticiens de la Méthode Vittoz à Morges. C’est à force d’expérimentations sur lui que Roger Vittoz découvre qu’en s’appuyant sur la conscience de la perception sensorielle, il arrive à soulager ses maux liés à l’activité cérébrale. Il met donc au point «une méthode centrée essentiellement sur le développement du conscient, dans ses dimensions physiques, mentales et émotionnelles», selon le site de l’ARV (Association Rogez Vittoz).

Retrouvez dans "La Côte" du 27 août une explication de cette méthode par Pierre Glardon, praticien à Morges.