Morges: gros succès pour le Swiss Fantasy Show

Beausobre accueillait ce week-end la plus grande convention de science-fiction de Suisse romande.
07 août 2015, 14:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8467118.jpg

aguenot@lacote.ch

Déguisés en elfes, en extraterrestres ou en personnages de jeux vidéo, ils ont été plus de 5000 à se rendre ce week-end à la seconde édition du Swiss Fantasy Show. Un vrai carton pour cette manifestation, unique en Suisse romande, destinée aux fans de science-fiction et d'heroïc fantasy. " L'an dernier, l'événement n'avait attiré ''que'' 3500 personnes! ", se réjouit Cédric Séchaud, président du comité d'organisation. Les responsables avaient anticipé: la surface d'exposition s'étendait sur 4500 m 2 , soit une surface d'exposition quatre fois plus grande qu'en 2013. Et plus de 70 bénévoles ont été engagés.

 

Quatre stars sur place

 

La présence de quatre acteurs phares de la "SF" n'est probablement pas étrangère au succès de la manifestation. L'équipe de passionnés est en effet parvenue à inviter John Rhys Davies, alias le nain Gimli du "Seigneur des Anneaux", Christopher Judge, qui campe Teal'c dans la série télévisée "Stargate SG-1", Colin Baker, le sixième "Docteur Who", et Adam Brown, qui joue Ori le Hobbit dans la trilogie éponyme de Peter Jackson.

Alignés dans l'une des salles de l'expo, les quatre stars ont enchaîné les séances de dédicace. Le paraphe valait son pesant d'or: le fan devait débourser 30 francs pour l'obtenir. " Ces acteurs ne tournent pas forcément beaucoup ", justifie Cédric Séchaud, " c'est ainsi qu'ils gagnent leur argent de poche, en faisant la tournée des conventions. " Entre deux signatures, Christopher Judge confirme: " Je me rends généralement à cinq événements de ce type par année. " La semaine dernière, l'acteur qui vit à Los Angeles participait d'ailleurs à un événement similaire à Bruxelles.

C'est l'interprète de Gimli qui a rencontré le plus de succès. Une horde compacte de fans s'est pressée sans discontinuer devant son stand samedi après-midi. En queue de peloton, le Docteur Who, qui n'a, lui, pas amassé foule ce jour-là.

Dans les autres salles de la manifestation, de nombreux stands proposaient figurines, accessoires et déguisements.

 

Combats au sabre laser

 

Mais aussi des ateliers pour s'immerger totalement dans l'univers de la science-fiction. Des cours de sabre laser, par exemple, dispensés par l'Ecole lémanique d'arts et d'action. " Nous avons créé une section spécialement dédiée à cette discipline. C'est une forme d'escrime artistique ", explique Guillaume Cary, responsable de l'animation. " Les sabres utilisés ne sont pas des jouets. Ils sont en métal. Cela demande un véritable apprentissage ", ajoute-t-il. L'atelier a fait le plein d'apprentis combattants.

Autre animation originale, celle initiée par Iarumas. Spécialisée dans les scènes d'action, cette maison de production lausannoise présentait les différentes étapes de tournage d'un film d'action. " Nous voulons montrer, en direct le making off d'un film ", précise Pascal Mutzenberg, en charge du stand et expert en arts martiaux et en cascades.

Sous les yeux des curieux, deux acteurs costumés en cyber-punk, deux cameramen et un metteur en scène se sont ainsi activés tout le week-end pour mettre en boîte cette fiction didactique.

Côté public, certains visiteurs portaient des costumes ultra-sophistiqués. Comme ce Neuchâtelois, mi-homme, mi-loup, qui a fait forte impression.

 

Des visiteurs sur leur 31

 

" Je suis Lord Anibis, personnage banni et maudit d'un célèbre jeu de rôle médiéval-fantastique ", annonce-t-il fièrement. Son vêtement, il l'a fait faire sur mesure par un atelier spécialisé basé au Canada. " Il m'a coûté 600 francs! ". D'autres ont confectionné leur costume de leurs propres mains. Tel ce tandem venu de Haute-Savoie, elle déguisée en princesse, lui en nain. " Ce sont des créations personnelles. Elles sont inspirées de personnages de jeux de rôle auxquels nous jouons ", explique la première. Pour le tandem, il était exclu de ne pas se déguiser pour " ce grand événement! ".