Neuf mois de travaux pour une gare plus moderne et plus attrayante à Morges

Après neuf mois de travaux, de février à octobre, les usagers de la gare de Morges se sont réapproprié des locaux restructurés et modernisés, pour plus d'attractivité: guichets transformés, magasin de dépannage agrandi, voire une nouvelle échoppe. Un lifting en douceur qui précède les grands travaux du futur quartier Morges Gare-Sud, dont le coup d'envoi sera donné en 2017 avec la démolition des Halles CFF.
16 oct. 2016, 17:30
/ Màj. le 16 oct. 2016 à 18:03
Ouvert initialement sur la plac en 2011, le magasin Aperto s'étale désormais à l'intérieur de la gare sur des surfaces agrandies.

Neuf mois: comme au terme d'une grossesse, la gare de Morges émerge d'une période de travaux qui a débuté en février 2016, pour s'achever ce mois d'octobre. Les usagers, voyageurs au long cours et pendulaires au quotidien, se réapproprient aujourd'hui des locaux remis à neuf et modernisés. Le hall de réception, en particulier, présente un aspect attrayant. Certes, le nombre de guichets, proposant les prestations usuelles, reste inchangé, en l'occurrence cinq, mais la métamorphose est bien visible. Ainsi: du bois, naturellement chaleureux, et la suppression des parois de verre épaisses installées lors de l'ultime transformation, datant de 1995, ayant pour effet de séparer les employés et les clients. Le concept mis en oeuvre entend, au contraire, faciliter la convivialité et le dialogue. 

Bonne nouvelle pour les rentre--tard et les lève-tôt, la redistribution de l'espace à disposition a permis, par ailleurs, d'agrandir notablement la surface et donc l'offre de produits, du commerce de dépannage Aperto, ouvert, pour rappel 7 jours sur 7. Une autre échoppe, proposant des déclinaisons du bretzel, offre une diversification, enfin, dans le domaine de la nourriture à emporter à l'entrée du passage sous-voies. Les travaux, qui ont coûté 1, 5 million au total, ne sont cependant qu'un simple hors-d'oeuvre, par rapport au menu conséquent de la mise en oeuvre du futur plan partiel d'affectation Morges Gare-Sud, projet associant les CFF et la commune de Morges, dont le premier coup de pioche sera donné au début 2017, par la destruction des Halles CFF. Ce chantier aux dimensions et aux coûts pharaoniques de 200 millions, favorisera la création de logements pour 1000 habitants et la création de 600 postes de travail.

Retrouver cet article en totalité dans l'édition payante du Quotidien de La Côte de lundi.

par Martine Rochat