Réservé aux abonnés

Offrir de l’ombre aux poissons

L’habitat des poissons se dégrade à cause du réchauffement climatique. Des solutions sont étudiées au Boiron.
22 déc. 2016, 00:33
/ Màj. le 22 déc. 2016 à 00:58
Tolochenaz, jeudi 15 décembre 2016, Maison de la Rivière, portrait d'Aurélie Rubin, biologiste, dans le cadre d'un article sur une maladie qui frappe les salmonidés (truites), photos Cédric Sandoz

samantha lunder

samantha.lunder@lacote.ch

A l’aube des changements climatiques, les poissons qui évoluent dans nos rivières sont en danger. Aurélie Rubin, doctorante à la Maison de la Rivière à Tolochenaz, tire la sonnette d’alarme: si des solutions ne sont pas trouvées aujourd’hui, la faune piscicole en subira les conséquences demain.

La jeune femme est actuellement en train de réaliser sa thèse sur ce sujet et s’intéresse plus particulièrement à la maladie rénale proliférative. Un trouble qui touche une grande partie des truites et qui est dépendante de la température de l’eau: «Lorsque l’eau ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois