Réservé aux abonnés

«On finira bien par s’en sortir…»

Paul Dubuis partage des événements qui ont marqué son existence au fil d’un recueil de nouvelles au titre évocateur.
09 déc. 2016, 00:34
/ Màj. le 09 déc. 2016 à 00:01
DATA_ART_10750164

sandrine bollmann

rolle@lacote.ch

D’abord instituteur, correspondant pour un journal local, puis pasteur, Paul Dubuis sort le 16 décembre son premier recueil de nouvelles, intitulé «On finira bien par s’en sortir». «J’ai choisi cette forme littéraire, agréable et aisée à la lecture qui tient compte du peu de temps dont on dispose parfois», explique l’auteur.

Né à Rossinière, le 22 juin 1938, Paul Dubuis a passé son enfance à la ferme familiale, avant de poursuivre ses études à l’Ecole normale de Lausanne. Fraîchement diplômé, il a débuté sa carrière d’enseignant dans une class...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an