Réservé aux abonnés

Profils des familles d'accueil

06 août 2015, 09:37
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Pour accueillir un jeune dans sa famille, agricole bien sûr, "il faut avoir un intérêt pour la question des jeunes en difficultés" , explique Jean-Yves Riand.

L'accueillant peut être aussi bien une personne seule, qu'un couple traditionnel ou qu'un partenariat. "Souvent, ce sont des familles où les enfants ont déjà quitté le nid et dont les parents ont encore de l'énergie pour accueillir un jeune" , ajoute-t-il.

Le point important pour les accueillants est que l'activité principale soit centrée sur le secteur primaire. Bien entendu, il faut que les personnes aient une capacité de tolérance, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois