Réservé aux abonnés

Un animal présent, mais discret

Des traces d'une famille de castors sont observables le long de l'Aubonne.
07 août 2015, 14:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8280316.jpg

fmorand@lacote.ch

Chassé par l'homme jusqu'à la fin du XIX e siècle, le castor a presque totalement disparu d'Europe. Sa fourrure, sa sécrétion (le castoréum), sa chair et sa queue, considérée comme délicatesse, ont fait de lui un appât très prisé. Après avoir totalement disparu durant 100 ans de Suisse, le castor a refait son apparition en 1958. Cette année-là, pour la toute première tentative, il est réintroduit dans les marais de la Versoix. Entre 1971 et 1975, 21 castors, en provenance du sud de la France, sont relâchés dans le canton de Vaud. Mais environ la moitié de toutes les arrivées...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois