Un morgien récompensé pour son documentaire sur les Alpes

Au début du mois, le 29e Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute (France) a remis ses distinctions. Le morgien Vincent Chabloz a remporté le prix "Paysages" pour son film "ALPES, Chroniques Sauvages". Rencontre
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Parfois il arrive à Vincent Chabloz d'être accompagné dans ses périples, comme ici dans le Lotschental.

Vincent Chabloz aime la discrétion, cet effacement lui permet de se fondre dans la nature et ainsi de capturer la faune et la flore qui rendent les espaces naturels si vivants. "J’ai débuté en 1989 avec une caméra 16 mm, sur pellicule, relève celui qui a grandi à Romanel-sur-Morges. L'autonomie était de 3 minutes, ce qui est très peu pour un documentaire animalier. J'ai donc mis dix ans pour réaliser mon premier film."

Les conditions techniques, météorologiques et celles liés à la topologie du terrain n'ont jamais effrayé Vincent Chabloz. "J’ai aménagé un bus, mais il m’arrive aussi de dormir dehors. Je pars facilement deux à trois jours, quand mon métier me le permet. En fait, une fois que j’ai vu que je peux payer les factures et mon employé, alors je m’évade dans la nature et surtout par tous les temps. J’adore les ambiances bizarres, la neige et le vent."

Ce tapissier-décorateur au quotidien se dit naturaliste avant d'être cinéaste, "ce qui me donne l'avantage de bien connaître les animaux", souligne celui qui a dit appris "sur le tas". "Pour mon prochain film, j'espère que le message que j'essaie de passer sera plus fort. Je veux montrer le magnifique, ce qui reste, sans être moralisateur", ajoute Vincent Chabloz.

Retrouvez l'interview de Vincent Chabloz dans le tous ménages "La Côte" de jeudi 21 novembre.