Réservé aux abonnés

Un tremplin pour jeunes danseurs et danseuses

07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8904204.jpg

C'est presque un cri du coeur que lance Cecilia Mones: "Si on a décidé de lancer ce Concours international de danse de La Côte, c'est pour aider les jeunes." La Morgienne, danseuse professionnelle, ayant collaboré de nombreuses années avec Maurice Béjart, regrette que les jeunes talents, en Suisse, ne bénéficient pas davantage de soutien, tel que des horaires aménagés ou des solides structures de sports-études. C'est pour cette raison qu'avec Mateusz Kowalek elle a décidé de donner un coup de pouce aux jeunes pousses, âgées de 11 à 20 ans.

La cinquantaine de danseurs et danseuses se sont pro...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois