Borex passe par un plan général d'affectation pour réduire sa zone à bâtir

Le Conseil communal a accordé 196000 francs lundi soir pour que Borex élabore un nouveau plan général d'affectation (PGA). A l'occasion de cette démarche, des propriétaires devraient voir fondre de la capacité constructible.
06 déc. 2016, 17:03
/ Màj. le 06 déc. 2016 à 17:06
La construction récente de 72 logements au coeur du village pèse lourd désormais dans la surcapacité constructible, selon les normes de la nouvelle loi d'aménagement du territoire (LAT).

Borex investira bien 196000 francs dans l’élaboration d’un nouveau plan général d’affectation. "Si nous ne tentons pas de réduire la capacité excessive de nos zones à bâtir via ce PGA, le Service du développement territorial pourrait bloquer tout projet immobilier à Borex, y compris la réhabilitation de bâtiments centraux et menacés de vétusté", a argumenté le syndic Jean-Luc Vuagniaux.

Ce chantier quinquennal peut s’ouvrir après le vote positif du conseil communal de lundi. Le syndic a tenu à préciser que "ce qui coûtera cher, ce ne sont pas les coups de crayon sur le plan, mais plutôt leurs couleurs... et surtout les réactions qu’ils susciteront!"

par Didier Sandoz