Réservé aux abonnés 8

"C'est la colère à Paléo ou quoi"

Black Lion Genocide
06 août 2015, 10:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6230543.jpg

" On devait pas être là, mais après avoir réfléchi, on a dit d'ac'. On se réjouit! Mais on va faire un concert pas tant long, parce que faut pas déconner, on est en vacances. " Stève Berclaz, guitariste invétéré du groupe Black Lion Genocide, annonçait la couleur au moment d'évoquer la présence des siens en tant qu'invités surprise du 37 e Paléo festival.

Comme prévu, le groupe valaisan n'a pas " tant " duré. Cinq minutes pour être exact. Le temps pour les deux Vincent (Kucholl et Veillon), de l'émission "120 secondes" sur Couleur 3, de faire pogoter la plaine de l'Asse aux rythmes du heavy ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois