Réservé aux abonnés

Des bribes de chanson française

Paléo mise davantage sur des artistes rock et anglo-saxons.
06 août 2015, 10:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6237352.jpg

ldistefano@lacote.ch

"Je suis venue pour Thomas Dutronc et Bénabar, les autres ils font trop de bruit pour moi." Malgré la présence des deux artistes français samedi, cette quinquagénaire placée au premier rang du Chapiteau l'aura remarqué: Paléo a pris un tournant décidément rock et anglo-saxon. "Dommage, j'aime les paroliers", regrette-t-elle.

Que reste-t-il alors de la chanson française au festival? "Pendant longtemps, la chanson française était l'axe fort de Paléo et le public venait pour ça. Mais cela a changé depuis quelques éditions" , explique Jacques Monnier, le coordinateur de l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois