Generali Nyon: un comité lance une pétition pour soutenir les employés

Les partis de gauche et des associations ont mis en place un comité de soutien pour le personnel de Generali. Le comité lance une pétition pour mettre la pression sur une direction qui tarde à démarrer les négociations avec le syndicat mandaté par les employés. 105 employés sont menacés de quitter les bureaux de Nyon pour Adliswil.
08 déc. 2016, 14:25
/ Màj. le 08 déc. 2016 à 16:16
Un pétition a été lancée par le comité de soutien des employés de Generali. L'un des objectifs du texte à signer est d'amener la direction à négocier avec Unia.

Les socialistes, les verts, le POP et quelques associations ont créé un comité de soutien pour le personnel de Generali. Ils lancent aujourd'hui une pétition pour faire pression sur la direction de l'assureur. Le groupe italien veut transférer 105 employés de Nyon à Adliswil dans le canton de Zurich.

Le comité se tient à disposition des salariés et d’Unia, le syndicat mandaté par le employés. La pétition a pour but d'amener les responsables de Generali à la table des négociations avec Unia. Pour l'instant la direction refuse, indique le communiqué. 
 
Dans sa communication, le comité explique avoir été informé "qu'une procédure de consultation était en cours jusqu’au 31 décembre..." Il regrette cependant que la procédure ne puisse réellement démarrer pour le moment faute de dialogue et espère une prolongation des discussions jusqu'au 20 janvier prochain.

 

par David Glaser