Réservé aux abonnés

Georges Richard, un retraité indigné

Employé depuis 40 ans en tant que technicien en publicité à Novartis, il a quitté son poste il y a quatre mois. Il témoigne de sa solidarité envers ses anciens collègues et amis.
03 août 2015, 19:49
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5502483

contessa@lacote.ch

Quand il parle de Novartis, il dit encore " on ". " On se sent encore de la famille, qu'on le veuille ou non. " Il y a quatre mois, Georges Richard a définitivement rangé son bureau. Il a mis un terme à 40 années d'activité chez Novartis. Une vie dense où celui qui avait été engagé, en 1971, à 25 ans, au service de la publicité n'a pas vu le temps passé. " Ce n'est pas évident de se retrouver du jour au lendemain dans son jardin. Mon travail, c&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois