Réservé aux abonnés

GiedRé, diablement impertinente et crue

Seule à la guitare, l'artiste jolie comme un coeur chante des horreurs. Une auteur à suivre.
06 août 2015, 10:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6237436.jpg

contessa@lacote.ch

Avec sa robe kitsch rose rouge à carreaux, façon nappe traditionnelle dans un vieux chalet suisse, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Les apparences sont souvent trompeuses, rappelaient nos grands-mères. Et elles avaient raison. GiedRé est jolie, comme une chanteuse pour enfants. Certains festivaliers s'y sont même trompés embarquant leur petit dernier sur les épaules au Club Tent samedi. Ils ont fait rapidement demi-tour. La jeune Franco-lituanienne, totalement décomplexée, écrit des comptines sombres pour adultes. Elle chante l'amour à l'envers ou en prison, le...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois