Réservé aux abonnés

Gingins: rebondissement dans le cambriolage à quatre millions

Un monténégrin serait impliqué dans le vol des œuvres d’art de Gallé.
21 juil. 2016, 23:16
/ Màj. le 22 juil. 2016 à 00:01
Fondation Neumann a Gingins apres le vol de vase d'Emile Galle le 27 10 2004 (c) christian brun

Souvenez-vous. C’était le 27 octobre 2004 à la Fondation Neumann. Côté jardin de la bâtisse historique, une échelle posée contre un mur vers les 6 heures du matin. Des bruits suspects. Un gardien qui sursaute mais hélas tardivement. En cinq minutes, une équipe de malfaiteurs efficients accède à la grange située au premier étage de la fondation, neutralisent deux alarmes successives et subtilisent cinq coupes à la libellule et une dizaine de vases. Des pièces signées de la main du célèbre maître verrier Gallé estimées à plus de 4 millions de francs.

L’enquête s’ouvre mais stagne vite. L’ap...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois