Gland: le festival se poursuit jusqu'à dimanche

Grâce à la qualité de sa programmation qui mélange les genres, le premier Festival de Flûte qui se tient actuellement à Gland séduit déjà le public. Les concerts ont lieu dans la ville et les villages environnants jusqu'à dimanche.
07 août 2015, 14:17
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'ensemble baroque du Léman, dirigé par Barthold Kuijken, a offert un concert magnique hier au temple de Gland.

Le premier Festival de flûte a débuté en fanfare, jeudi, avec le spectacle "Allemagne-Brésil" dans lequel des musiciens habillés comme des footballeurs couraient, dribblaient et jouaient de la flûte en reproduisant le match. Il s'est déroulé devant un parterre enthousiaste et particulièrement réceptif. 

Vendredi soir, à l'heure de la réception officielle, Michel Lavignole (flûte) et Mario Stantchev (piano) ont livré un court concert joyeux avec quelques "Réminiscences" d'après Gerschwin et trois pièces originales, jazzy, signées par le pianiste. Une partie du public et des invités s'est ensuite déplacé au temple de Gland pour assister au concert "Fils de Bach", avec l'Ensemble baroque du Léman, dirigé par le Belge Barthold Kuijken (traverso également), accompagné au clavecin par Ewald Demeyere. Deux des fils de Bach père, Carl Philipp Emmanuel et Johan Christian figuraient au programme de superbe concert emplis de sérénité. Le public a manifesté son bonheur à l'heure des applaudissements, longs et chaleureux. 

Vendredi Carole Reuge, présidente du comité d'organisation et directrice artistique était soulagée, les prélocations ont très bien fonctionné, démontrant qu'elle avait raison de s'entêter et croire que son rêve était réaliste et qu'il pouvait être partagé. Le concert de clôture dimanche, la première mondiale de Aurore, sunrise concerto de Sophie Dufeutrelle affiche complet. Mais d'autres rendez-vous sont ouverts.