Réservé aux abonnés

Il faisait "son marché" en Suisse

Un as de la cambriole risque deux ans de prison.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5839264

suter@lacote.ch

Hier, le Tribunal correctionnel de La Côte, à Nyon, avait à juger un Français au casier long comme un jour sans pain, auteur d'une multitude de vols non seulement sur tout l'arc lémanique, mais aussi en Valais, à Yverdon et Neuchâtel. " Et encore, ce n'est probablement que le sommet de l'iceberg ", a lancé le procureur, Denis Mathey.

Cet homme, originaire et vivant à Lyon, a fait du vol son gagne-pain. A 44 ans, il n'a aucune formation professionnelle, vit encore chez sa mère, et n'a pour seul revenu fixe que 400 euros gracieusement versés par l'Etat français, au titre de Rev...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois