Réservé aux abonnés

L’ancien ferrailleur nyonnais réclame une peine avec sursis en appel

Vincent Lude était devant la Cour d’appel vendredi. Il plaide pour que le sursis lui soit accordé.
06 nov. 2016, 23:31 / Màj. le 07 nov. 2016 à 00:01
Lude demilition Nyon 11.04.2014

Le 27 juin 2016, la Cour correctionnelle de La Côte, à Nyon, condamnait Vincent Lude à 9 mois de prison ferme (lire «Le Quotidien de La Côte» des 21, 22 et 28 juin 2016). Dans la foulée, les juges avaient aussi révoqué un précédent sursis de 15 mois de prison, une peine prononcée par le Tribunal correctionnel de Lausanne en 2014.

Devant les juges de l’Hermitage, son avocat, Me Pierre Ventura, a plaidé la clémence pour son client. «Le risque de récidive n’existe plus puisque la commune de Nyon a racheté la parcelle où se trouvait son entreprise. Aujourd’hu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois