Réservé aux abonnés

L’aubergiste a gagné du temps

Le bras de fer se poursuit entre la commune et le gérant de l’auberge. Ce dernier a obtenu un sursis auprès du juge de paix.
26 déc. 2016, 23:07
/ Màj. le 27 déc. 2016 à 08:22

Le bout du tunnel, ce n’est pas pour tout de suite, que cela soit pour la Municipalité de Tannay ou Albert Zumberi, gérant de l’auberge du village. Dernier épisode en date d’un conflit qui dure depuis plusieurs mois, l’audience, début décembre, des deux parties devant le juge de paix. Le magistrat devait se prononcer au sujet du recours déposé par Albert Zumberi concernant la résiliation par les autorités tannayrolies des baux de l’auberge et de son appartement de fonction.

Les deux ordonnances délivrées par le juge de paix le 13 décembre dernier sont à l’avantage du gérant de l’auber...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois