Tannay: l’aubergiste en conflit avec la commune obtient un sursis

Suite du feuilleton conflictuel entre la commune de Tannay et le gérant de l'auberge. Le juge de paix a considéré comme recevable le recours déposé par ce dernier concernant la résiliation des baux de l'auberge et de l'appartement de fonction.
27 déc. 2016, 08:22
/ Màj. le 27 déc. 2016 à 08:56
L'Auberge du Lion d'or à Tannay.

C'est un conflit qui est parti pour durer entre la commune de Tannay et l'aubergiste du "Lion d'or" Albert Zumberi. La mésentente était déjà bien installée depuis plusieurs mois. La commune de Tannay a voulu mettre fin à l'aventure professionnelle du gérant de l'auberge communale, la liste des griefs à son encontre s'étant allongée au fil du temps. Début décembre, les deux parties se sont retrouvées devant le juge de paix. Le magistrat devait étudier le recours déposé par l'aubergiste concernant la résiliation par les autorités tannayrolies des baux de l’auberge et de son appartement de fonction. Les deux ordonnances délivrées par le juge de paix vont dans le sens de l'aubergiste. 

Lisez nos éditions papier et numérique de ce mardi 27 décembre pour connaître les réactions des deux parties qui s'opposent dans cette affaire, le syndic Serge Schmidt d'un côté et Albert Zumberi de l'autre.