L’ultime bateau de Jean-Paul Sartorio

Jean-Paul Sartorio vient de livrer sa dernière embarcation. Cela fait plus de 40 ans que le Nyonnais dirige le chantier naval de Mies.
15 mai 2017, 07:00
/ Màj. le 14 mai 2017 à 15:06
Le "Grand Doyen" est terminé et attend sa mise à l'eau.

A peine la porte en bois franchie, la mémoire des lieux vous sautent au visage. Chaque centimètre carré du hangar semble avoir une histoire à raconter. Plus de 40 années de labeurs à travailler sur les embarcations sillonnant le Léman transpirent des murs du chantier naval de Mies. Jean-Paul Sartorio exploitant des lieux depuis 1974 admire sa dernière création: un canot de 9 mètres de long pour huit rameurs, commandé par la société de sauvetage «Le Doyen» de la Tour-de-Peilz.

Depuis 2005, aucun bateau n’a été construits en ces lieux. La livraison et la mise à l’eau dimanche passé de l’embarcation avait donc tout du petit événement. Car le constructeur de bateau le sait:  pour lui, cette embarcation sera sans doute sa dernière.

Retrouvez l'article complet dans nos éditions du jour.

"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz.
"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz. ©Cédric Sandoz
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan.
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan. ©Cédric Sandoz
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan.
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan. ©Cédric Sandoz
Le canot de sauvetage "goûte" au Léman pour la première fois.
Le canot de sauvetage "goûte" au Léman pour la première fois. ©Cédric Sandoz
Le canot de sauvetage "goûte" au Léman pour la première fois.
Le canot de sauvetage "goûte" au Léman pour la première fois. ©Cédric Sandoz
"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz.
"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz. ©Cédric Sandoz
"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz.
"Le Grand Doyen" prend la direction de la Tour-de-Peilz. ©Cédric Sandoz
Le canot attend son heure.
Le canot attend son heure. ©Cédric Sandoz
Jean-Paul Sartorio prêt à livrer son dernier bateau.
Jean-Paul Sartorio prêt à livrer son dernier bateau. ©Cédric Sandoz
Le chantier naval de Mies a été construit en 1905.
Le chantier naval de Mies a été construit en 1905. ©Cédric Sandoz
Gregory Layaz président de la société de sauvetage Le Doyen et Jean-Paul Sartorio.
Gregory Layaz président de la société de sauvetage Le Doyen et Jean-Paul Sartorio.
Les membres de la société de sauvetage débâchent le bateau.
Les membres de la société de sauvetage débâchent le bateau. ©Cédric Sandoz
Les membres de la société de sauvetage débâchent le bateau.
Les membres de la société de sauvetage débâchent le bateau. ©Cédric Sandoz
Jean-Paul Sartorio et son épouse Christine.
Jean-Paul Sartorio et son épouse Christine. ©Cédric Sandoz
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan.
Le "Grand Doyen" sort du hangar du chantier naval myarolan. ©Cédric Sandoz
Cela fait plus de 40 ans que Jean-Paul Sartorio dirige le chantier naval de Mies.
Cela fait plus de 40 ans que Jean-Paul Sartorio dirige le chantier naval de Mies. ©Sigfredo Haro
Le "Grand Doyen" attend patiemment sa mise à l'eau.
Le "Grand Doyen" attend patiemment sa mise à l'eau. ©Sigfredo Haro
Le "Grand Doyen" attend patiemment sa mise à l'eau.
Le "Grand Doyen" attend patiemment sa mise à l'eau. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Sigfredo Haro
Le "Grand Doyen" est examiné à la loupe.
Le "Grand Doyen" est examiné à la loupe. ©Sigfredo Haro
Le "Grand Doyen" est examiné à la loupe.
Le "Grand Doyen" est examiné à la loupe. ©Sigfredo Haro
Les rames ont également été produites à Mies.
Les rames ont également été produites à Mies. ©Cristina Rocha
Une impressionnante scie à ruban datant de 1916.
Une impressionnante scie à ruban datant de 1916. ©Sigfredo Haro
Le bois est la matière première de tous les bateaux qui sortent du chantier naval.
Le bois est la matière première de tous les bateaux qui sortent du chantier naval. ©Sigfredo Haro
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Cristina Rocha
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Cristina Rocha
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Cristina Rocha
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Cristina Rocha
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter.
Chaque centimètre carré du vaste hangar a son histoire à raconter. ©Cristina Rocha
par Gregory Balmat