Réservé aux abonnés

La brocante de l'Armée du Salut rêve de s'agrandir pour ses 10 ans

Installée depuis dix ans au centre Articom, le magasin accueille une clientèle nombreuse et variée.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7505205.jpg

Parmi les vingt brocantes que gère l'Armée du Salut en Suisse, celle de Nyon a une particularité: elle fonctionne uniquement grâce au travail de 24 bénévoles (3 hommes et 21 femmes).

Aucun n'est salutiste, excepté Marie-Hélène Nuesch, officière de l'Armée, responsable du magasin. "Deux frontalières viennent nous donner des coups de main, alors que toutes deux ont des emplois", mentionne encore l'officière.

Il y a dix ans exactement, la brocante ouvrait ses portes au centre Articom pour répondre aux besoins du bassin lémanique. Elle prenait naturellement sa place entre celle de Genève et de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois