La caravane des gens du voyage s'éternise

Vingt-deux il y a quelques jours, les caravanes sont désormais 35 dans un champ fraîchement ensemencé à Chavannes-de-Bogis. Les esprits s'échauffent.
06 août 2015, 10:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Encore 22 dimanche, les caravanes des gens du voyage sont désormais 35 ans dans un champ fraichement ensemencé à Chavannes-de-Bogis.

L’installation de gens du voyage dans un champ à Chavannes-de-Bogis échauffe les esprits. «Le téléphone du greffe municipal n’arrête pas de sonner», souligne le syndic Pierre Stampfli.

Pour rappel, les caravanes qui s’étaient installées jeudi dernier à l’entrée de Divonne, ont passé la frontière et sont arrivées dimanche en fin de journée.

Au départ, 22 caravanes ont pris possession d’un champ fraîchement ensemencé, elles ont ensuite élu domicile en face sur une étendue vierge de cultures. Depuis dimanche, leur nombre a passé à 35. 

«L’agriculteur a donné son accord jusqu’au 6 septembre», explique Pierre Stampfli, qui trouve pour sa part le délai trop long, même si jusqu’à présent, il n’y a pas eu de vols signalés, ni aucune déprédation, autre que sur le terrain et sur le chemin de travers qui se trouve dans un état déplorable.

«La Municipalité ne veut pas qu’il restent. Nous sommes en contact avec la préfecture. Selon le règlement communal, le camping  sur le domaine privé est soumis à autorisation municipale dès quatre jours.

Plus d’infos dans notre édition de mercredi.