La dernière pompe à essence de Saint-Cergue à sec dès l'an prochain?

Les services cantonaux de l'environnement ont décrété l'arrêt d'exploitation de la dernière station-service à l'automne 2017. Exploitants et municipalité montent au créneau et contestent la décision.
26 déc. 2016, 19:48
/ Màj. le 26 déc. 2016 à 19:57
La station Agip au village est la dernière d'une commune qui en comptait huit, il y a trente ans.

Pierre-André Scheidegger, l’un des deux propriétaires de la dernière station-service du village jurassien, n’entend pas céder sans lutter face à la Direction générale de l’environnement (DGE), laquelle lui a signifié l’ordre de fermer cette installation au 30 novembre 2017.

Il entend recourir contre cette décision. Et la Municipalité de Saint-Cergue lui a déjà emboîté le pas, contestant cette «décision inacceptable, sans nuances, sans considération géographique particulière de notre commune de montagne. Cette décision va dans le sens de tuer toute activité à Saint-Cergue, y compris les activités de notre voirie communale», écrit le syndic Pierre Graber.

En zone de protection éloignée des eaux du Montant

Le hic, c’est que même si la citerne est aux normes, la station se situe en zone S3 de protection éloignée des eaux liée à la source du Montant.

Si la décision cantonale n'est pas une réelle surprise pour Pierre-André Scheidegger, ce dernier argumente avec "un réel intérêt public à maintenir ce point d’approvisionnement en carburants." Reprenant cet argument, la commune souligne que la disparition de cet ultime point de distribution – alors que Saint-Cergue en comptait huit il y a trente ans – entraînera la multiplication de petites citernes à diesel. «Le nombre de manipulations de remplissage représenterait un risque bien plus élevé», écrit la Municipalité.

par Didier Sandoz