Réservé aux abonnés

La Garenne n'a jamais accueilli autant de hérissons

27 déc. 2012, 00:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6681830.jpg

Le froid sibérien qui s'est abattu sur la région en février dernier, a eu pour conséquence de reporter d'un mois les naissances printanières de hérissons, les femelles ayant hiberné plus longtemps que d'habitude. Et à l'automne, le décalage s'est maintenu. Aussi, les petits nés en octobre n'ont pas eu le temps de prendre suffisamment de poids pour hiberner. "Notre centre de soins n'a jamais accueilli autant de hérissons. A ce jour, le 17 décembre, nous en avons eu 229, ce qui est un record " , relève le directeur du zoo de La Garenne, Pierre Ecoffey. Selon lui, peu d'animaux cumulent autant ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois