La Vélopostale ouvre une ligne sur La Côte

Le service de livraison étend son offre au district de Nyon... à la force du mollet.
04 août 2015, 00:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
velopostale3

Des entreprises de la région telles que Shire, Regus ou Unilabs sollicitent déjà les coursiers à vélo. Ce qui a encouragé Laurent Sommer, entrepreneur genevois, mais surtout coursier à vélo, d'ouvrir une antenne au-delà de la Versoix.

Pour l’heure, les premières courses sont font à bord d’un «twike», un véhicule hybride muni d’un moteur électrique et de pédales. «A vrai dire, nous sélectionnons le moyen de transport le plus approprié à la zone de livraison», affirme Laurent Sommer.

En ville de Genève, le vélo s’impose pour remonter les files de voitures à l’arrêt. Mais dans la région, en attendant qu’un cycliste puisse être établi en ville de Nyon, le "twike" semble plus approprié pour couvrir le district et ses distances importantes. De Mies à Perroy, y compris les communes du Jura. 

«Quand je vois les coursiers partir par n’importe quel temps, je me dis qu’il faut vraiment être passionné pour faire fonctionner ce genre de service», raconte l'un des clients.

Article complet à découvrir demain dans l'édition papier de La Côte.