Le camping reste ouvert cet hiver

Faute d'accord, la Commune ne pourra pas fermer En Vendôme.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6589407.jpg

info@lacote.ch

Le camping de La Rippe ne fermera pas cet hiver. La rencontre entre la Municipalité et les opposants, qui s'est tenu lundi à l'initiative de la Commune, a renvoyé les deux parties dos à dos. En conséquence, un effet suspensif arrivant à échéance au 31 janvier empêche la fermeture qui devait intervenir dès le 1 er décembre.

" On n'a pas réussi à s'entendre , regrette Serge Guebey, vice-syndic de La Rippe. Nous avons proposé aux opposants de reporter le délai d'une année, soit au 31 décembre 2013, à condition qu'ils signent le nouveau contrat le soir même. Ils ont refusé. " Le litige qui oppose depuis bientôt un an une partie des résidents du camping-caravaning En Vendôme à la Municipalité de La Rippe n'a donc pas encore trouvé d'issue.

Pour mémoire, ce conflit trouve son origine dans une décision de l'Exécutif rippéran de résilier les baux des locataires du camping au 31 décembre 2012 et de proposer un contrat de location d'un terrain nu valable dès le 1 er janvier 2013. La Commune avait également décidé de procéder annuellement à une fermeture hivernale du camping, du 1 er décembre au 1 er mars, et avait adapté son règlement en ce sens.

Ces modifications avaient été motivées par la volonté de remettre un peu d'ordre en ce lieu et de se mettre en conformité avec les nouvelles mesures adoptées par le Conseil d'Etat, entrées en vigueur en février 2012. " Nous ne respections plus les dispositions légales, explique Serge Guebey. Le camping est situé dans une zone de loisirs, ce qui interdit les habitations à temps complet. "

La résiliation du bail, bien qu'approuvée par la grande majorité des occupants, a été contestée par une dizaine d'opposants. Ce qui a amené les parties à participer à une première séance de conciliation le 4 septembre. Celle-ci avait permis aux deux camps d'énoncer leurs arguments et de confronter leur point de vue. La Municipalité de La Rippe, alors représentée par son syndic, avait notamment expliqué que la fermeture hivernale était destinée aux rénovations et aux assainissements nécessaires au camping. Si cette fermeture ne met pas formellement les résidents du camping à la porte, le fait que, durant cette période, les chemins ne sont pas déneigés et que les sanitaires et la buanderie sont fermés rend de facto l'endroit difficilement habitable. Ce qui semble poser problème aux opposants.

 

Rendez-vous en janvier 2013

 

" La situation est délicate. Il y a un règlement qui doit être respecté , déclarait jeudi dans "24 Heures" M e Nicolas Perret, avocat des huit résidents qui maintiennent leur opposition. Toutefois, je défends aussi le principe de solidarité, car en vivant dans un camping, ces individus ne dépendent aucunement de l'Etat ."

Seule certitude à ce jour: les uns et les autres se retrouveront début 2013 pour une nouvelle séance de conciliation. " On devrait arriver à trouver une solution ", lance Serge Guebey, qui se veut optimiste.