"Le fils de Zao Wou-Ki se tire une balle dans le pied"

Avocat de Françoise Marquet en Suisse, Bertrand Demierre explique le choix de sa cliente de venir en Suisse.
06 août 2015, 10:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Françoise Marquet est la compagne de Zao Wou-Ki depuis 39 ans.

Bertrand Demierre est l'avocat de Françoise Marquet en Suisse. C'est depuis Lausanne qu'il garde un œil sur les soucis de sa cliente. Il s'occupe de l'affaire depuis la demande de mise sous tutelle de Zao Wou-Ki.

Pourquoi Françoise Marquet a-t-elle souhaité mettre son mari sous tutelle?

Ce qui est certain, c'est que Zao Wou-Ki a besoin d'aide. C'est ce qui a été déterminé après enquête. En Suisse, le peintre est bien, il a tout ce qu'il faut. En demandant la tutelle pour son mari, Françoise Marquet mise sur la transparence en rendant des comptes de manière officielle. Par exemple, Zao Wou-Ki ne peut pas donner d'oeuvre sous l'autorité tutélaire.

Qu'en est-il de Jia-Ling Zhao, le fils du peintre?

Désormais, il veut participer à la tutelle en Suisse. Vu que la co-tutelle accordée actuellement à Françoise Marquet et Marc Bonnant est provisoire, il pourrait avoir un rôle à jouer. La procédure suit actuellement son cours et une décision définitive devrait intervenir dans les deux prochains mois.

Comment Françoise Marquet gère-t-elle l'oeuvre de Zao Wou-Ki?

Elle valorise réellement le travail du peintre. Sa stratégie, qui mise sur la conservation des oeuvres et l'exposition de celles-ci ainsi que l'édition de livres, semble payer. Et le fait de venir en Suisse ne peut être que bénéfique lorsqu'on sait que François Hollande souhaite taxer la succession à hauteur de quelque chose comme 70%.

Dully est donc un bon choix.

Oui, surtout que Zao Wou-Ki a besoin de calme et de sérénité. Le lieu semble plus proche de ce qu'il peignait que Paris. La qualité de vie est ici supérieure et c'est bien pour le peintre s'il peut finir sa vie dans ce genre de cadre. Et il ne faut pas oublier que Jia-Ling Zhao sera aussi bénéficiaire dans cette histoire. En demandant que son père retourne en France, il se tire une balle dans le pied.

Que savez-vous de Jia-Ling Zhao?

Malgré le fait qu'il dise qu'il réside à Paris, il vit beaucoup en Chine. Avant la décision de la Justice de paix de Nyon, il va pouvoir consulter l'inventaire des oeuvres et faire entendre ses arguments. Affaire à suivre.