Réservé aux abonnés

Le procès de la rixe entre requérants

A Nyon, dix-huit patrouilles de police avaient été mobilisées en janvier 2011.
05 août 2015, 15:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5846899

Certes, vivre à près de 100 personnes dans un abri de protection civile, qui plus est avec l'incertitude du lendemain, n'est pas réjouissant. La promiscuité doublée à des inimitiés, voire des haines, peuvent être à l'origine de nombreux heurts. Il n'en demeure pas moins que la manière dont a réagi un réfugié nigérian âgé de 20 ans en janvier 2011, est incompréhensible. Et c'est finalement devant une Cour correctionnelle qu'il s'est retrouvé hier, pour répondre de ses actes.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 4 au 5 janvier 2011, dans l'abri PC du chemin d'Eysins, à Nyon. Sani* est da...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois