Réservé aux abonnés

Le projet Schenk divise toujours

Le plan de quartier Gare-nord Schenk comptabilise encore plus d’oppositions que lors de la première mise à l’enquête.
12 juil. 2016, 23:46 / Màj. le 13 juil. 2016 à 00:01
DATA_ART_10310229

Jocelyne Laurent

jlaurent@lacote.ch

C’est un vrai paradoxe: la première mise à l’enquête du plan de quartier (PQ) Gare-nord Schenk a suscité moins d’oppositions que la seconde, alors que le projet a été revu à la baisse. En décembre 2014, 97 signatures avaient été enregistrées, s’opposant à la densification dans ce quartier. Dans la foulée, un collectif nommé Quel Rolle? s’était constitué pour faire rempart au projet qui prévoyait d’accueillir, à l’horizon 2020, environ 850 habitants, répartis dans 13 bâtiments de 5 à 12 étages. Une école, une crèche, une salle polyvalente et des com...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois