Le syndicat Unia dénonce le "comportement indécent" de Generali

Generali a convoqué lundi matin ses employés sans en avertir le syndicat. Ce dernier dénonce, via communiqué de presse, cette manière de faire qui ne respecterait "pas les termes du contrat" passé avec l'assureur.
05 déc. 2016, 15:43
/ Màj. le 05 déc. 2016 à 17:02
Pour le moment Generali et Unia ne s'entendent pas.

Generali a convoqué lundi matin sa délégation du personnel sans Unia. Et cela ne plaît pas au syndicat, mandaté par les salariés il y a un peu plus d'une semaine pour défendre leurs intérêts. Il l'a fait savoir lundi, en milieu d'après-midi, via communiqué de presse.

"Generali joue l'intimidation et convoque la délégation du personnel sans Unia, sans répondre aux demandes du personnel représenté par le syndicat. Tout cela après avoir pourtant oralement reconnu la légitimité des décisions de l'Assemblée Générale (ndlr: mise sur pied avec le personnel et Unia)", peut-on lire dans le communiqué.

En d'autres termes, cela signifie que l'assureur ne reconnaît toujours pas la présence d'Unia dans le processus de consultation qui, selon la loi, doit permettre aux employés de proposer des alternatives pour éviter la délocalisation de 100 postes de Nyon à Adliswil, dans le canton de Zurich.  

Développement suit....

par Antoine Guenot