Réservé aux abonnés

Léonie Bovay, une nonagénaire pleine de vie

Jeudi en fin de matinée, c’était apéro chez Léonie Bovay. La municipale Christine Girod et quelques proches y étaient.
15 juil. 2016, 01:25 / Màj. le 15 juil. 2016 à 00:01
Gland, jeudi 14.07.2016, Rue Mauverney, portrait de Léonie Bovay, nonagénaire, photos Cédric Sandoz

C’est peut-être de ses origines du Pays-d’Enhaut qu’elle tient la belle énergie qui l’anime encore. Ou alors, c’est le sport qu’elle a pratiqué toute sa vie? En tous les cas, Léonie Bovay a encore du répondant, et ce même si elle fêtait ses nonante ans le 14 juillet.

«Lorsque j’étais enfant, je devais monter un dénivelé de 250 mètres pour atteindre le grand chalet familial, une ferme en fait, qui surplombait la vallée de la Sarine. La vie y était tranquille dans un bel environnement, entouré de forêts. Mais la montée était rude», se souvient-elle. Alors qu’elle n’avait que 14 ans, le...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois