Les gravières fournissent des matériaux du quotidien

A chaque projet de gravière, différentes personnes ou groupes s'y opposent. Si leurs arguments liés à l'écologie ou aux nuisances sont compréhensibles, "La Côte" a voulu s'intéresser aux buts et fractionnement d'une gravière.
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Afin de supporter les nombreux véhicules qui vont se succéder durant des années, une route est en construction pour accéder à la gravière "Aux Délices" à Apples.

Découvrez le chemin du gravier à travers notre galerie photo.

Actuellement, chaque exploitant de gravière doit respecter un protocole d'extraction de la terre, afin qu'une fois les travaux terminés, le site retrouve sa vitalité initiale. La profondeur, ainsi que le périmètre d'extraction est étudié, analysé et défini à l'avance. Une fois la mise en place des machines, la création de la route d'accès, les travaux d'extraction peuvent débuter.

C'est ainsi que chaque jour de la matière première sort des gravières pour ensuite être nettoyées. A la fin du processus, les cailloux ressortent selon leur diamètre qui va du sable au gravier drainant, par exemple.

Ces pierres se retrouvent ensuite dans le quotidien de chacun, que ce soit dans la route utilisée pour se rendre sur le lieu de travail ou dans les murs des habitations.

Une page complète est dédiée à ce sujet dans "La Côte" de lundi 18 novembre.