Réservé aux abonnés

Les verrières de la discorde

La propriétaire de la parcelle qui accueille le château recourt au Tribunal fédéral contre une décision municipale.
15 juil. 2016, 01:25
/ Màj. le 15 juil. 2016 à 00:01
DATA_ART_10315953

fabien darvey

fdarvey@lacote.ch

Au départ, cela devait être une simple rénovation de toiture suite à des inondations. Mais, au fur et à mesure, la tournure des événements laissait présager une toile de fond beaucoup plus complexe.

En remplacement des Velux, la propriétaire proposait d’installer une verrière aux ouvrants de dimension identique. Mais, dans son jugement rendu le 25 mai dernier, la Cour de droit administratif du canton soulignait que ces ouvrants sont bordés de part et d’autre de deux vitres de la même dimension que lesdits ouvrants, si bien que les ouvrants correspondent à...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an