Réservé aux abonnés

Naturalisation: Nyon supprime la commission qui avait créé la polémique

Au coeur d’une vive polémique l’an passé, la commission des naturalisations sera supprimée fin 2019, une fois qu’elle aura terminé l’examen des dossiers ouverts sous l’ancienne loi.
03 déc. 2018, 17:57 / Màj. le 03 déc. 2018 à 17:30
La commission des naturalisations avait été très critiquée l'an passé.

«La commission de naturalisation n’a plus de raison d’être.» Selon Stéphanie Schmutz, municipale nyonnaise en charge de ce dossier, la nouvelle loi sur les naturalisations en vigueur permet aux communes de faire passer le questionnaire d’histoire, de géographie et de civisme par écrit. Du coup, la nécessité d’organiser pour chaque postulant à la nationalité suisse un entretien avec des représentants du Conseil communal n’est plus une obligation. 

Une décision, ajoute l&rs...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an