Nyon: 15 % des conseillers communaux n'ont pas été élus

Parce que certains partis politiques n'ont plus de viennent-ensuite, ils procèdent à des cooptations. Actuellement, 15% des conseillers n'ont pas été élus par les Nyonnais. Toutes sortes de raisons sont évoquées pour expliquer cette situation.
07 août 2015, 15:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Depuis 2011, le bureau du conseil a procédé à 39 assermentations.

Le bureau du Conseil communal a procédé à 39 assermentations depuis le début de la législature. Elles font suite à des démissions et à un décès. Une situation qui pose des problèmes à certaines formations politiques. Hormis le Parti indépendant nyonnais et le Parti libéral radical, toutes les autres ont épuisé leurs viennent ensuite. Tant le Parti socialiste, les Verts, les Vert'libéraux que l'UDC ont dû compléter leurs effectifs grâce à des cooptations. Ainsi, 15 des 100 conseillers communaux qui siègent actuellement n'ont pas été élus par les Nyonnais.

Autant de préavis déposés qu'à Lausanne

Toutes sortes de bonnes raisons sont évoquées par les formations politiques pour expliquer ce recours à des personnes qui ne figuraient pas sur les listes présentées aux électeurs: un travail au sein du Législatif important puisque la Municipalité de Nyon a présenté depuis 2011 autant de préavis que la ville de Lausanne, surtout dans les petits groupes où les élus peuvent cumuler plusieurs soirées par semaine en commission. Mais aussi des déménagements faute de loyers abordables ou des mutations professionnelles. 

Plus de détails dans nos éditions payantes du jour.