Réservé aux abonnés

Quand la région s'immobilise, le dispositif Delesta s'impose et mieux vaut le suivre

Une bonne connaissance des routes de la Côte ou les recommandations des navigateurs GPS ne sont pas toujours des alliés en cas d'engorgement général comme mardi lors de la fermeture de l'autoroute A1. Le plan Delesta prévoit certains itinéraires prioritaires. Mieux vaut suivre les indications données par les astreints de la protection civile.
10 mai 2018, 18:02 / Màj. le 11 mai 2018 à 17:26
Sur la route de l'Etraz où le trafic n'était pas considéré comme prioritaire, le flux de voitures a été immobilisé à plusieurs reprises.

Pour la deuxième fois en un peu moins de six mois, les astreints de l'Office régional de la protection civile (ORPC) du district de Nyon ont appliqué le plan Delesta. Ce nom de code définit le dispositif de déviation du trafic à mettre en place en cas de fermeture de l'autoroute. Après l'accident sur la chaussée Jura de l'A1 du 23 octobre 2017, les hommes en orange ont remis ça pour un nouveau camion couché en travers de la chaussée lac mardi 8 mai.

"Le plan Delesta est déclenc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois