Réservé aux abonnés

«Quand on dépanne à Noël, on repart souvent avec un petit cadeau»

Les patrouilleurs du TCS, véritables urgentistes en mécanique, sillonnent les routes y compris pendant les fêtes. Reportage avec le patrouilleur David Glutz.
24 déc. 2019, 05:00 / Màj. le 24 déc. 2019 à 05:00
La Côte, vendredi 6 décembre 2019, série de Noël 2019, "Ces métiers qui ne s'arrêtent pas pendant les fête", reportage avec un patrouilleur du TCS, David Glutz, photos Cédric Sandoz

Photos: Cédric Sandoz

Il y a les grosses pannes qui nécessitent un remorquage et celles que David Glutz peut réparer sur place. Cela peut être à domicile, au bord de la route, sur un parking, à une station essence, bref, là où l’automobile a décidé de vous lâcher. Patrouilleur au TCS depuis 18 ans, il aime autant le contact humain et les défis mécaniques que sillonner toute la région, qu’il connaît comme sa poche. Le mécanicien a grandi et vit à Givrins, dans la fe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois