Ses jambes l'emmènent au bout de lui-même

07 août 2015, 14:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8598799.jpg

Eusebio Bochons a attrapé le virus de la course depuis maintenant plus de treize ans. Que ce soit comme organisateur - du NovioduRun depuis 2012 - ou en tant que compétiteur, il ne vit (presque) que pour elle. " Avant, je détestais ça! J'étais plutôt du genre foireur. Et puis, sur un coup de tête, j'ai eu envie d'être bien dans ma peau. " Depuis lors, en perpétuelle quête du dépassement de soi, il s'est spécialisé dans les courses longues distances. Celles dont l'évocation même du kilométrage donne le tournis.

C'est principalement en Grèce, son terrain de jeu préféré, que l'ultramarathonien s'épanouit. Entre l'Olympienne (180 km) et le Spartathlon (245 km), celui qui parcourt 6000 bornes par an y a trouvé son bonheur. Et les reliefs helléniques lui réussissent plutôt bien: début mai, il a remporté la Dolicho, une course de 255 km entre Olympie et Delphes. En parcourant le tracé en 38 heures et un peu plus de 37 minutes, il s'est, au passage, emparé du record du tracé, améliorant l'ancienne référence de près de 38 minutes!

Homme de défis, le Saint-Cerguois de 47 ans est même parvenu à trouver un challenge... en salle: en décembre 2013, il s'est adjugé le record "Guinness Book" du plus grand nombre de kilomètres parcourus sur un tapis roulant en 12 heures! Sa performance, 123,4 km, ayant été battue cette année, il tentera de récupérer son bien lors d'une nouvelle tentative prévue en décembre 2014.

CODE 04