10

VIDEO: Seven promeut la pratique du foot par les handicapés mentaux

Coup de projecteur sur une association qui intègre des handicapés mentaux dans des clubs en marge de son récent tournoi de football.
07 oct. 2016, 12:11
/ Màj. le 07 oct. 2016 à 15:24
Nyon, dimanche 25 septembre 2016

Colovray, Football, Tournoi de foot pour personnes en situation de handicap mental organisé par l'association Seven. FC Esperance Fair Play Etoy - Sion



Sigfredo Haro Tournoi Foot Seven, Nyon

​«Les maîtres mots de la journée? S’amuser et prendre du plaisir». Tel était le résumé fait par Carole Hertig, présidente de l’association nyonnaise Seven, pour relater son récent tournoi de football. Et le plaisir, il suintait de tous les pores de la peau des sportifs pas tout à fait comme les autres qui ont foulé les terrains de Colovray il y a une dizaine de jours. L’association nyonnaise Seven, qui vise l’insertion des personnes en situation de handicap mental via le sport, y organisait sa deuxième compétition inter-institutions spécialisées.

Seize équipes y ont pris part sous les yeux d’experts du ballon rond tels Fabio Celestini, Alexandre Comisetti, Marc Hottiger. Et dans le rôle de l’arbitre, c’est un directeur de jeu de Super League, Sébastien Pasche, qui a joué du sifflet. Sous un soleil radieux et au milieu de tant de joie et de sourires des joueurs et joueuses, mais aussi de leur famille ou des responsables de leur encadrement, cette deuxième édition a assurément été une totale réussite. «Jusque-là, nous avons mis sur pied deux tournois de football, mais nous comptons bien ne pas nous cantonner à ce sport», annonce la présidente, laquelle porte, ce n’est pas un hasard, le patronyme de Charly et Philippe, deux anciens piliers du Lausanne-Sports (pour respecter la graphie de l’époque). Au-delà de ce tournoi annuel, Seven travaille avec Special Olympics, l’organe qui chapeaute le sport des personnes en situation de handicap mental, à l’élaboration d’un vrai championnat de football, comme il en existe déjà un pour le basketball.

Pour une intégration au niveau régional

Hormis l’organisation de ces compétitions, l’association fondée en 2014 poursuit un engagement peut-être moins spectaculaire, mais qui se veut pérenne, baptisé «Special training». Ces entraînements spéciaux visent l’intégration de handicapés au sein de clubs de la région. «Notre but est d’offrir un accompagnement personnalisé afin que le travail avec ces sportifs particuliers ne représente aucune charge supplémentaire pour les clubs, précise Carole Hertig. S’il le faut, nous pouvons même envisager le financement d’un entraîneur et, surtout, nous ne sollicitons aucune exemption de cotisation pour nos bénéficiaires.»

Seven – baptisé ainsi car le 7 est un nombre fétiche chez les Hertig et en guise d’acronyme de «Sport, égalité, valorisation enthousiasme et Nyon» – a constitué un fonds destiné à faciliter ces intégrations de sportifs en situation de handicap. L’association se félicite de deux récents exemples concrets pour du tennis à Veyrier (GE) et au club de natation à Nyon. «Des contacts sont en cours avec le Stade Nyonnais et nous allons approcher d’autres structures sportives de la région. C’est un travail qui nous occupera ces… cinquante prochaines années», sourit l’épouse de l’ex-footballeur pro Philippe Hertig.

Débordante d’énergie, la Nyonnaise, entourée d’un comité réduit parmi lesquels on trouve André «Titi» Rosé et la trésorière Ariane Vial, explique qu’elle s’engage dans cette action par pur altruisme. «Je n’ai pas été touchée par un cas de handicap mental dans mon entourage. Au contraire, j’ai tant reçu dans ma vie qu’à la veille de mes 50 ans, je me suis dit qu’il était temps de redonner. Et la joie à laquelle on a assisté l’autre dimanche à Colovray est le plus beau des salaires!» www.sevenassociation.ch

par Didier Sandoz