Solar Impulse 2 ne s'envolera d'Abou Dhabi que dimanche

Le décollage de Solar Impulse 2 a encore été repoussé. Prévu initialement samedi, l'avion solaire d'André Borschberg et Bertrand Piccard ne quittera Abou Dhabi que dimanche.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'avion "Solar Impulse 2" a passé lundi avec succès un vol-test dans le golfe Persique.

Le lancement du premier tour du monde en avion solaire a été à nouveau reporté. "En principe, le Solar Impulse 2 pourra décoller dimanche matin" d'Abou Dhabi, a indiqué mercredi la porte-parole du projet, Claudia Durgnat. Ce nouveau report est dû aux conditions de vent, défavorables jusque-là.

L'appareil devait dans un premier temps s'envoler de la capitale des Emirats arabes unis mardi 3 mars. Un premier report avait été annoncé pour samedi 7.

L'avion "Solar Impulse 2", des Suisses Bertrand Piccard et André Borschberg a passé lundi avec succès un vol-test et de nouvelles inspections dans le golfe Persique.

Solar Impulse 2 est tapissé de plus de 17'000 cellules solaires qui, via des batteries au lithium, fournissent de l'énergie à quatre moteurs électriques à hélice. L'avion a une envergure impressionnante de 72 mètres et pèse moins de 2,5 tonnes.

En réalisant un tour du monde, les co-fondateurs du projet, Bertrand Piccard et André Borschberg, veulent démontrer que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent d'accomplir des choses considérées jusqu'ici comme "impossibles".

Découvrez dans nos éditions de jeudi la carte postale qu'André Borschberg a adressé aux lecteurs de La Côte.