Réservé aux abonnés

Trio Joubran a joué un monde apaisé

La musique des trois frères Palestiniens, joueurs de oud, inspire calme, paix et sérénité. Et c'est beau.
06 août 2015, 10:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6233632.jpg

contessa@lacote.ch

Sous le Dôme, c'est dans le calme et la douceur qu'a commencé le concert de Broukar. Ce groupe syrien de cinq musiciens est accompagné d'un derviche tourneur qui vous donne le tournis. La musique est lancinante " d'inspiration soufie quasi divine, relecture des traditions des chants classiques arabes, sacrées et profanes ", dit le dossier de presse.

En costume jaune, le danseur fait virevolter ses jupes. Il en décroche une et la fait tourner autour de sa taille, puis de sa tête. Il allume des guirlandes. C'est joli ces tableaux colorés et illuminés. Ç a fait penser à Noël...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an