Trois questions autour du Cyclobiblio

Sur le parcours du Cyclobiblio, les autorités se sont prêtées au jeu des questions-réponses, Véronique Breda, municipale à Bogis-Bossey et présidente de l’ASCOT, Loïc Haldimann, municipal à Rolle, responsable de la Culture et Vincent Jaques, syndic de Morges, responsable de la Culture.
21 juin 2017, 14:40
/ Màj. le 21 juin 2017 à 16:04
Les 70 bibliothécaires ont traversé les districts de Nyon et Morges en deux jours.

1. Une bibliothèque, ça sert à quoi?

Véronique Breda: Citant l’un des 7 points mis en avant pas l’association cyclobiblio : « éveiller les sens et l’imaginaire » !

Loïc Haldimann: « Une bibliothèque, c’est un accès à la Culture, un appui pour la construction du monde imaginaire. Chaque personne qui entre dans une bibliothèque, va pouvoir se construire sa propre bibliothèque. Pour ma part ce sont les livres politiques qui m’attirent »

Vincent Jaques: « La bibliothèque a un rôle fondamental à jouer auprès des plus jeunes, pour leur transmettre des connaissance et leur donner le goût des livres et de la littérature. Elle doit aussi intervenir comme facteur d’intégration auprès de la population étrangère pour notamment lui permettre de se familiariser avec notre langue »

 

2. Quel est votre premier souvenir en lien avec une bibliothèque ?

Véronique Breda: Mon premier souvenir bibliothèque est lié à la bibliothèque du village de Crans, dernière l’école que je fréquentais lorsque j’étais petite. J’adorais y aller et je revois comme si c’était hier, la magnifique boîte à fiches dans laquelle la bibliothécaire gardait précieusement les fiches de lecteurs.

Loïc Haldimann: « mon premier contact avec une bibliothèque s’est fait à l’ancienne biblithèque de Rolle, qui à l’époque se situait à la Grand Rue. J’ai toujours beaucoup lu et aussi loin que je me souvienne la bibliothèque a toujours fait partie de ma vie »

Vincent Jaques: « Je me souviens avec beaucoup de plaisir d’avoir fréquenté la bibliothèque municipale de Morges à l’époque où elle occupait les locaux de Hôtel de police actuel. Pendant que ma maman choisissait ses lectures dans la section adulte, j’allais me perdre dans la section jeunesse et en ressortais toujours avec des trésors »

 

3. Quelle est votre dernière lecture ?

Véronique Breda: Après une seconde d’hésitation, Mme Breda nous demande un joker et appelle une bibliothécaire à la rescousse « vous pouvez me dire quel était mon dernier emprunt ? ». Le verdict tombe : Eric-Emmanuel Schmitt, « Plus tard je serai un enfant », qui, comme nous avons pu le constater, ne lui a pas laissé un souvenir impérissable, en comparaison de tous les autres ouvrages publiés par cet auteur qu’elle affectionne.

Loïc Haldimann: « Eugène Onéguine » d’Alexandre Pouchkine et une anthologie de la poésie russe qui m’accompagne depuis de nombreuses années, dans laquelle je ne me replonge régulièrement.

Vincent Jaques: « Le dragon du Muveran, de Marc Voltenauer, j’ai adoré ! Et là j’ai commencé une biographie de Louis XV, par Jean-Christan Petitfils, je suis fasciné par cette période du siècle des lumières, mais c’est une lecture qui va me prendre du temps ».

 

 

par Véronique Lorenzini