Réservé aux abonnés

Un grand-père pervers?

L'accusé nie avoir eu le moindre geste indélicat.
07 août 2015, 11:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6956679.jpg

suter@lacote.ch

Les faits sur lesquels s'est penchée hier la Cour correctionnelle de La Côte, à Nyon, sont graves. Un grand-père, âgé aujourd'hui de 72 ans, aurait au cours de l'année 2009, caressé les parties intimes de ses petites filles âgées alors de 5 et 9 ans.

L'homme nie et bénéficie du soutien inconditionnel de son épouse. Appelée à la barre, celle-ci affirme qu'il est impossible que de tels actes se soient produits à leur domicile, car elle avait toujours les yeux sur tout ce qu'il s'y passait.

Pas des menteuses

Et pourtant... Les fillettes n'ont jamais varié dans leur déclaration, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an