Réservé aux abonnés

Une exposition donne un visage aux migrants

Des photographies pour rencontrer l’humain derrière le migrant.
04 déc. 2016, 23:29 / Màj. le 05 déc. 2016 à 00:01
Nyon, samedi 3 décembre 2016
Vernissage de l'exposition "Same but different" à la salle de La Grenette à Nyon. La photograhe, Anne Kearney

Sigfredo Haro Vernissage Same but different, Nyon

L’effet est presque immédiat lorsque l’on pénètre dans l’Espace de la Grenette et que notre regard croise celui d’un des modèles photographié par Anne Kearney, ce ne sont plus «que» des migrants, leur humanité revient comme un boomerang dans le visage du visiteur. C’était un des objectifs de la photographe professionnelle de Crans-près-Céligny lorsqu’elle s’est lancée il y a plusieurs mois dans le projet «Same but different!», «pareil mais différent» en français. «Je voulais les sortir de leur abri PC. Vous savez, ce sont des personnes tellement positives et lumineuses. Ils ne se plaignent jam...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois